Société d'Archéologie et d'Histoire de saint-valery-sur-somme, Bulletin no6 - l975

 

Auteur F Beaucour

 

Lors de son écroulement, en 1797, la République de Venise avait dû accepter du Général Bonaparle une contribution de guerre qui comportait l'obligation de livrer à la République Française des munitions navales, des bâtiments de guerre et des objets d'art. Avant de remettre Venise aux Autrichiens, auxquels le Traitée-le Campo-Formio l'avait donnée, les Français firent donc l'enlèvement de ce qui leur avait été attribué. Ce fut ainsi qu'en janvier 1798, le Lion aile de Saint Marc, l'emblème de l'ancienne puissance de la République de Venise, descendit de sa colonne de granit de la Piazzetta et que les quatre Chevaux en bronze doré que les Vénitiens avaient pris à Constantinople en 1204, sous le Doge Herrri Dondolo, lors du pillage de la capitale de l'Empire byzantin par la 4éme Croisade, et qu’ils avaient placés au-dessus du péristyle de la Basilique Saint-Marc, furent remportés en France. Le transport se fit sous les ordres du picard Emmanuel Perrée de Saint Valery sur somme

Les pérégrinations du Lion et des Chevaux de Saint Marc transportés de Venise en

UGS : FB92ART
2,00 €Prix

    MD

    CENTRE D'ETUDES NAPOLEONIENNES

    de la Société de Sauvegarde du Château Impérial de Pont de Briques

    Siége Social: 

    4 Rue Camille Pelletan

    92300 LEVALLOIS-PERRET

    FRANCE

    Association Loi de 1901 fondée le 17 juin 1966

    Suivez nous:

     

    Email:  centre.etudesnapoleoniennes at gmx.fr

    • Icône sociale YouTube
    • Facebook Clean